Sheraton New Caledonia Deva Spa & Golf Resort

4.1 (168 Avis)

Lot 33 Domaine de Déva, Route de Poé B.P. 50, Bourail, 98870, Nouvelle-Calédonie   •  Météo:    •   Heure locale:     •  Téléphone: (+687) 265000  

4.1

Bourail - Le Bonhomme et la baie des tortues

Bourail - Le Bonhomme et la baie des tortues

Terre de contraste et de découverte

Terre lointaine, terre de contraste, terre authentique… la Nouvelle-Calédonie est une destination atypique, aux multiples visages.

Au cœur de l’océan Pacifique, à seulement 1 500km de la côté australienne, elle est la 3ème plus grande île ldu Pacifique après la Papouasie Nouvelle Guinée et la Nouvelle Zélande. D’un bout à l’autre, la Nouvelle Calédonie ne s’étire que sur 500km de long et 60km de large.

Baigné par les eaux cristallines au cœur de l'océan Pacifique, bercé toute l’année par de doux alizés, le Caillou a, en plus de ses plages paradisiaques et de son soleil lumineux, beaucoup à offrir.

 

  • NATURE

Sanctuaire de la biodiversité planétaire, la Nouvelle-Calédonie est LA destination des amoureux de la nature. On y dénombre ainsi 3500 variétés de plantes, dont les trois quarts sont endémiques,  4300 espèces d'animaux terrestres, 1000 espèces de poissons et 6 500 d'invertébrés marins.

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le récif corallien, qui sertit l’archipel et enserre un lagon extraordinaire, cache un écosystème préservé, aux mille découvertes.

Telle une énorme épine dorsale, une chaîne montagneuse sépare la Grande Terre en deux côtes aux caractéristiques bien distinctes. Au nord de Nouméa, tout au long de la côte ouest s’étendent de vastes plaines, propices à l’élevage. C’est là que vous rencontrerez les Broussards, ces « cow-boys » du Pacifique,  à l’âme de pionnier et au tempérament haut en couleurs.

Plus humide et plus escarpée, la côte est jouit d’une terre fertile et exotique à la végétation luxuriante, aux vallées verdoyantes et aux cascades rafraichissantes.

 

  • DECOUVERTE CULTURELLE

Habitée depuis quelques 3000 ans par les Kanak et française depuis 1853, la Nouvelle-Calédonie est aussi riche de ses hommes. Par vagues successives, l’archipel s’est peuplé d’Européens, d’Asiatiques, de Polynésiens ou encore de Réunionnais, qui forment avec les Mélanésiens une population multicolore et multiculturelle. Venez à sa rencontre !

 


NOUMEA

 

Au sud-ouest, Nouméa, poumon économique qui concentre population et activité, est une ville européenne, en Mélanésie. Ses terrasses, ses boutiques de luxe et ses plages ombragées de palmiers lui donnent des airs de Côte d’Azur, tandis que son ambiance décontractée et la limpidité de son ciel la marquent du sceau de l’Océanie.

Places et quartiers animés, baies magnifiques, musés variés… Nouméa propose de multiples activités à ses visiteurs désireux de se divertir, de s’instruire ou de se détendre.

Vivez une sensationnelle expérience culinaire à chaque repas. Foie Gras, fromage, « café au lait », pain frais, « viennoiseries » et baguette tous les jours ! – un tour de France gourmet à votre porté, où que vous diniez.

Attractions phares à Nouméa >


"LA BROUSSE"

 

  • LA COTE OUEST

Terre de contraste, la Nouvelle-Calédonie possède aussi d’autres grands espaces, telles que les immenses plaines de la côte ouest, qui se teintent de mauve au soleil couchant. Protégée des vents par la chaîne centrale, elles offrent un paysage de savane, où prospèrent les niaoulis aux feuilles odorantes et à l’écorce semblable à du papier.

Explorez Bourail et le Domaine de Deva mais aussi les villes et villages de la Foa/Sarramea/Farino/Moindou où vous découvrirez de doux sommets et des plateaux recouverts de forêt sèche mènent vers les contreforts de la chaîne centrale. La mine a laissé sur les flancs de la montagne de profondes cicatrices, qui donnent au paysage des couleurs d’azur et de sang. Sur le littoral domine la mangrove, enchevêtrement de racines de palétuviers où s’épanouit un écosystème unique au monde. Immortalisé par le célèbre photographe Yann Arthus Bertrand, le Cœur de Voh, dessiné dans la mangrove, se trouve sur la côte ouest de la Nouvelle-Calédonie.

  • LA COTE EST

Exposée aux vents dominants et donc plus humide, la côte est présente des paysages de forêts exubérantes le long d'une étroite bande littorale enchâssée entre les montagnes et l'océan. L’occasion de balades extraordinaires à la rencontre du peuple Kanak.

La route de Koné à Tiwaka relie la côte ouest à la côte est en passant par le col d'Amos. Des forêts de bambous ploient en bord de rivière et de majestueuses fougères arborescentes dominent le trajet. La population, majoritairement kanak, vit  au cœur d’un écrin tropical où se succèdent vallées luxuriantes et cascades, grands estuaires et rivières omniprésentes.

Authentique et peu développé, le littoral est une succession de petits villages, comptant chacun de nombreuses tribus dont les cases traditionnelles, surmontées d’une flèche faîtière, émergent de la végétation.

De très beaux sites méritent la ballade : la cascade de Ciu, entre Canala et Nakety, ou celle de Tao, majestueuse, et l’incontournable Poule de Hienghène, ville en bord d’estuaire réputée pour ses falaises de lindéralique, calcaire noir, dont les plus célèbres représentent une poule couveuse et un sphinx.

  • LE GRAND SUD

A l’autre bout de la Grande terre, tout au sud, la palette chromatique s’empourpre plus encore, avec les sols oxydés riches en métaux du grand Sud, où prospère une végétation unique au monde. Partez à la découverte de cette nature vierge et préservée.

Faiblement peuplée mais très étendue, la commune de Yaté est une escale à ne pas manquer. Ses paysages mystérieux, désertiques et presque lunaires hébergent un chapelet de sites naturels. Le plus spectaculaire est sans doute le parc naturel de la Rivière Bleue, qui couvre plus de 9.000 hectares et permet de découvrir à pied ou à vélo une faune et une flore d’une diversité et d’une richesse stupéfiantes. Du haut de son millénaire, le plus grand kaori et son tronc de près de trois mètres de circonférence, veille avec sagesse sur cet environnement préservé. Plus grande retenue d’eau douce du territoire, lelac de Yaté abrite une étonnante forêt noyée, tandis qu’au cœur de la plaine des Lacs résonne le fracas des chutes de la Madeleine.

Visitez aussi le vieux village minier de Prony et les vestiges du bagne. Sur la route du retour vers Nouméa, profitez-en pour vous arrêter à la source d'eau minérale Plum et remplir vos bouteilles !

En savoir plus >


LES ILES

 

  • L'ILE DES PINS

A une vingtaine de minutes d’avion au sud de Nouméa, cette terre concentre les beautés du Pacifique.

Vierge et époustouflante, la nature déroule à perte de vue des plages désertes, longée de petits chemins ombragés par des banians et des pins colonnaires.

Dominée par le pic Nga (262 mètres d’altitude), l’île des Pins émerge d’un lagon, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, dont les eaux sont d’un bleu qui fait presque mal aux yeux. La piscine naturelle de la baie d’Oro en est sans aucun doute la plus fidèle illustration.

Devenez-vous aussi un Robinson Crusoe pour quelques heures que vous passerez seul au monde sur l’îlot Nokhanui, merveille de sable blanc en plein cœur de l’océan, et faite vous plaisir en dégustant un homard grillée les pieds dans l’eau.

En savoir plus >

 

  • LES ILES LOYAUTE

La géologie originale de ces îles a donné naissance à des lieux aux reliefs inouïs, notamment sur les côtes où des blocs de récifs coralliens, soulevés au fil des ans, forment d’impressionnantes falaises, qui plongent dans le fracas de l’océan.

Ailleurs, les flots calmes et poissonneux du lagon viennent mourir sur le tapis blanc des plages au sable farineux. Avec une plage de 28 kilomètres de long, l’atoll d’Ouvéa recèle des paysages d’une beauté improbable.

Emeraude cernée de bleu, Maré, la plus australe, est réputée pour son agriculture, tandis que Lifou, ancien atoll, abrite un large plateau central, serti d’une couronne de falaises.

En savois plus >